les petits yeux - Chronique d'auto-édition "Les petits yeux étoilés" Bruno Madelaine

★★★★★

Résumé

Notre société de consommation aime étiqueter, tracer et catégoriser tous ses produits. Si vous voulez y trouver votre place, il vous faudra entrer sagement dans une des cases qu’elle vous aura réservée. Inutile d’essayer d’en changer en cours de route, la colle utilisée est bien trop forte.

Moi Simon Renaud, jeune handicapé de 18 ans, n’ai pas pu échapper à cette règle dès ma naissance :

” 3.720 kg, Origine France, Viande génétiquement modifiée, AOC Syndrome de Williams & Beuren, élevé en Institut medico-educatif et nourri pendant 18 ans par alimentation entérale hypercalorique. “

Or, je compte bien par le récit extraordinaire de mon histoire, faire voler en éclats chacune de vos certitudes. Jamais plus vous ne verrez le handicap de la même manière. Il se pourrait bien d’ailleurs que celui-ci vous offre l’extraordinaire opportunité de dépasser vous aussi vos propres difficultés et peut-être même de changer radicalement votre vision de la vie.

Alors certes, je suis un être différent, mais pas exactement comme vous pouvez le penser et surtout bien plus encore que vous ne l’imaginez…

Personnages: Simon Renaud, Juliette, Maman, Papa, Paul… 

2.99 EUR en format électronique et  14 EUR le format broché sur Amazon

Ce que j'en pense

Vous savez pourquoi j’aime SP ? Parce que ça me permet de découvrir des romans que je n’aurais jamais découvert ni lu autrement. Et c’est une fois de plus, grâce à cela qu’aujourd’hui je vous livre cette chronique sur Les petits yeux étoilés.

Bruno Madeleine, son auteur m’avait proposé de le lire il y a déjà un moment. Je m’y suis prise très tard mais quelle belle surprise !

Revenons sur l’auteur de ce petit bijou. Monsieur Madeleine est un passionné de Bouddhisme, qui publie son premier roman La vie d’après en 2016. Ses thèmes de prédilection sont l’Amour, l’amitié, la compassion, la réincarnation, la mort ou encore la vieillesse.

Ainsi dans ses romans, il aborde des sujets graves avec une pointe d’humour, tout en légèreté.

Vous pouvez le contacter sur son blog d’auteur, ses pages Facebook et Twitter.

Les petits yeux étoilés

Derrière ce titre se cache une belle histoire basée sur des faits réels, en l’occurrence la vie personnelle de Bruno Madeleine.

Le héros du roman est donc Simon Renaud, qui est atteint du syndrome de Williams-Beuren. Ce dernier raconte son histoire et celle de sa famille dans ce combat qu’ils menent contre la maladie. Avant d’avoir ouvert ce roman, je n’avais jamais entendu parler de cette maladie génétique, cet handicap mental.

Et Simon raconte si joliment son histoire qu’en réalité nous ne lisons pas une histoire “dramatique” ou encore stéréotypée sur les handicaps. Et honnêtement je n’ai pas ce genre de lectures, que je trouve ne donnent pas une bonne image des personnes concernées.

Les petits yeux étoilés, c’est en réalité une belle histoire sur la vie, un nouveau regard sur un handicap (j’ai même fait quelques recherches ^^). De plus, le titre du roman est un petit clin d’œil à la maladie dont je ne me doutais pas avant ma lecture.

Simon Renaud

Je vous parle depuis un moment du livre en général, mais qu’en est-il de son narrateur ? Eh bien, Simon nous raconte son histoire au moment de ses 18 ans. Il y a aussi des retour en arrière sous forme de… Je  vous laisse le découvrir.

Sa façon de présenter son histoire est tout simplement merveilleuse. Il adopte un langage humoristique voire sarcastique. Par exemple, lorsqu’il parle des complications liées à sa maladie, à aucun moment c’est triste ni dramatique. Il tourne les choses en dérision, nous n’avons même pas le temps d’avoir pitié de lui (sentiment insipide).

Et puis Simon n’est pas seul. Il est entouré d’une belle tribu qui ne baisse pas les bras, d’une amie très chère et fidèle.

La façon dont il décrit son entourage, ses passions ne manquera pas de vous arracher un petit sourire de temps en temps. Sans oublier son regard sur la vie, sa façon de raisonner et de relativiser. Assurément une belle leçon de vie et d’humilité.

Qui a dit qu’ handicap mental rimait avec tristesse ?

Eh oui, je peux vous le dire ce roman m’a émue, mais vraiment. Mais à aucun moment je n’ai pleuré, surprenant n’est-ce-pas ? Enfin libre à vous de le faire quand vous le lirez mais moi j’ai été surprise. D’habitude je le fais ^^.

En plus sur un tel sujet ! Une autre raison que ce roman est magnifique, le message qu’il fait passer est vraiment un message de joie et non de tristesse.

cropped pen 1 300x300 - Chronique d'auto-édition "Les petits yeux étoilés" Bruno Madelaine

Alors si comme moi vous êtes réticent(e) ou pas, à lire ce genre de livre, sur les histoires basées sur des faits réels marquants, voire “dramatiques”, eh bien avec Les petits yeux étoilés vous n’aurez pas ça !

Si vous êtes prêt(e) à sauter le pas et à découvrir une belle histoire, bien écrite, un nouveau regard sur les handicaps, n’attendez plus !

N’oubliez pas de me dire ce que vous en pensez en commentaire juste en bas.

 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :