couverture titre pour te proteger stephane tinner 200x300 - Chronique d'auto-édition "Pour te protéger" de Stéphane Tinner

★★★★☆ 

Résumé

Vous n’accepterez plus jamais d’invitation sur Facebook comme avant…

Le corps inerte d’une femme gît sur les marches d’escaliers du parking sous-terrain. Affolée à l’idée d’être accusée à tort, la jeune fille qui a improvisé cette rencontre s’échappe à travers la place déserte, puis disparaît. Rien ne s’est déroulé comme elle l’a imaginé. Protéger la fillette, c’est la seule chose qui compte.

Dix ans plus tard, l’inspecteur Duvanel enquête sur la disparition du jeune Luca alors que Guillaume, un jeune associé et brillant gestionnaire de fortune de la place financière de Genève, reçoit un message de Sara qu’il n’a pas revue depuis la fin de ses études.

Une véritable course contre la montre s’engage entre les deux hommes en quête de la même vérité: que s’est-il réellement passé ce mois de septembre 2003 ?

Tiraillés entre passé et présent, le flic et le financier découvrent peu à peu un univers mêlé de chantage et de faux-semblants.

 

Personnages: Guillaume Chapuis, L’inspecteur Duvanel, Sara, Emily, Simon…

 2.99 EUR en format électronique et 13.50 en format broché sur Amazon

Ce que j'en pense

Connaissez-vous Stéphane Tinner ? C’est un auteur suisse qui publie son  premier roman à suspens Pour te protéger en 2016. Bien évidemment il possède un site d’auteur sur lequel vous pouvez commander le livre si vous ne passez pas par Amazon. En plus sur son site vous pouvez demander un exemplaire dédicacé, cool n’est-ce pas ^^ ? C’est juste ici

En tout cas je suis contente d’avoir découvert cet auteur, qui m’a si gentiment fourni le livre en plus. Merci beaucoup Stéphane 🙂 

 
De quoi parle le roman ?

La quatrième de couverture le laisse deviner,  l’intrigue tourne autour d’une enquête policière, mais il ne s’agit pas d’une enquête classique comme on s’y attend, où serait le fun ?

Bien sûr, il y a l’implication de la police mais en tant que lecteur, on suit beaucoup plus Guillaume Chapuis. Il est le personnage principal et l’inspecteur Duvanel est relégué au second plan.

Guillaume est gestionnaire de fortune à Genève, alors que vient-il faire dans une enquête de disparition ? Et puis quel rapport avec le premier paragraphe de la quatrième de couverture ?

Avec  ce personnage on jongle sans cesse entre passé et présent. Il y a quand même un laps de temps de dix ans entre l’enquête en cours et ce qui s’est passé avant. 

 
Dans le vif du sujet

La quatrième de couverture est tellement énigmatique et certains détails minimisés qu’on ne sait pas quoi attendre de notre lecture, mais c’est justement pour ça que j’ai choisi de lire ce roman.

Sans surprise je n’ai pas réussi à faire le lien entre les premiers chapitres et le résumé du livre. Je faisais peine à voir, je n’ai pas arrêté de revenir sur le prologue, le résumé et le chapitre que je lisais sur le moment

 

Est-ce que Sara est l’objet d’un simple fantasme que j’idéalise depuis toujours ou est-ce que cette union passée était celle de l’amour unique que l’on rencontre une seule fois dans une vie ?

 

Vous vous êtes sûrement rendu compte que dans la vie tout tourne autour de l’amour n’est-ce pas ? Vraiment tout. La roman ne fait pas exception, une histoire d’amour est à la clé de tout, mais ce n’est que plus tard qu’on comprend tout ça. 

Guillaume nous embarque dans ses souvenirs, nous fait vivre cet amour et ses sentiments. Mais pas de panique il ne s’agit pas d’un roman d’amour, l’enquête sur la disparition est toujours présente.

En fait grâce à cela, l’auteur arrive vraiment à nous captiver et ce dès les premiers chapitres. Ce questionnement constant que le lecteur éprouve le pousse justement à continuer sa lecture. Rapidement on devient focalisé sur le livre et non l’écriture, le style de l’auteur.

Un conseil de Bernard Werber   dit que c’est grâce à ça qu’on reconnaît un bon livre et un bon auteur. Au fait que le lecteur veuille savoir ce qui arrive aux personnages et ne voit plus la façon d’écrire de l’auteur (ça ne veut pas dire qu’on pardonne les fotes d’ortografe attention ^^). 

 

On n’oublie pas quelque chose ?

Une révélation tombe à un moment, on ne s’y attendait pas du tout, c’est un choc. Et quand on se fait à cette idée, eh bien Guillaume lui n’est pas au courant. Et nous en tant que lecteur on attend avec impatience qu’il le sache aussi.

Vous savez ce sentiment où vous avez limite envie d’entrer dans le livre ?  C’est ce que j’ai ressenti, je me demandais “mais qu’est-ce qu’il va en penser ce pauvre Guillaume ?” Enfin, vous comprendrez ce que je veux dire quand vous lirez ce passage .

Et puis toute cette histoire de disparition, qui en est l’auteur, pourquoi avoir fait ça. Et vous vous souvenez du “corps inerte de la femme sur les marches” ? Je l’avais presque oubliée, eh bien on se demande aussi qui est-elle. Quand on le sait enfin, on se demande comment elle est morte, pourquoi elle est morte. Mais q’est-ce qui s’est bien passé ?

Vous voyez, que des questions tout au long de ce livre.

Je dois avouer que la fin m’a laissé sur ma faim. Ça été dur à avaler, moi qui suis toujours en quête de justice. Mais d’autres apprécieront sûrement. 

 

cropped pen 1 300x300 - Chronique d'auto-édition "Pour te protéger" de Stéphane Tinner

Si vous voulez découvrir ce que j’ai ressenti et surtout vraiment découvrir ce qui se cache derrière le livre (parce que je ne vous dis rien hein ^^), alors sautez le pas et achetez-le ! 

 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :