This entry is part 6 of 12 in the series Chronique d'auto-édition

Renversant - Chronique d'auto-édition, "Renversant" de Thomas Lejeune

★★★☆☆ 

Ce que j'en pense

Quand une simple randonnée dans la Drôme tourne au drame, tout bascule.
Quand c’est votre conjoint qui vous pousse dans le vide, plus rien n’a de sens.
Quand vous apprenez que son corps a disparu, vous êtes détruite.
Mais quand celui-ci apparaît sur une photo prise en Irlande, il n’y a plus de logique.
Des vies déchirées et des aller-retours entre la France et la mythique terre celtique pour un seul but : découvrir la vérité.

Personnages: Valentine, Alexis, Sascha, Hodman, Jack

 2.99 EUR en format électronique et 13.00 EUR en format broché sur Amazon

Ce que j'en pense

Dernièrement j’ai eu l’occasion de lire Renversant de Thomas Lejeune. Un jeune auteur indépendant que j’ai découvert. Il est également l’auteur de Une dose d’adrénaline, Renversant est donc son premier roman sorti en 2016. 

Ainsi grâce à Thomas aujourd’hui je vous livre cette petite chronique sur son roman.

Par où commencer ?

Vous avez vu la couverture, le titre du livre ? J’ai beaucoup aimé les reflets sous le titre, même sonorité mais une orthographe différente. Ça m’a tout de suite intrigué et durant la lecture on finit par découvrir la signification de ce titre alternatif.

Dans ce roman vous aurez l’occasion de connaitre Valentine. Malheureusement j’ai trouvé que c’était un personnage particulièrement égoïste. Bien sûr avec ce qu’elle a vécu on comprend qu’elle se soit renfermé sur elle-même. Mais durant la lecture je l’ai trouvé sans égard pour Alexis et ingrate, même après tout ce qu’il a fait pour elle.

Alexis lui c’est le journaliste aux grandes ambitions et ami très fidèle de Valentine. Il ne cesse de l’aider voire trop. Enfin je vous laisse le découvrir par vous-même.

Le personnage de Hodman reste une grosse énigme. Dès le départ on est persuadé qu’il est le conjoint disparu, mais ensuite on commence à avoir de gros doutes sur son identité. Parce qu’en réalité il n’est pas vraiment décrit, on se base simplement sur le ressenti de Valentine.

L’histoire

J’ai eu beaucoup de mal à plonger dans l’histoire. Ce n’est que lorsque l’action commence vraiment que j’ai été à fond.

Au début lorsque l’auteur décrit l’histoire de Valentine et de son conjoint, j’avais l’impression que ce n’était qu’un simple énoncé de faits. J’ai eu du mal à m’émouvoir pour leur relation. Leur rencontre, ce qu’il suscitait chez Valentine, je n’arrivais tout simplement pas à le comprendre.

Après cette petite déception, j’ai apprécié le fait que l’auteur nous livre un chapitre qui se termine, on va dira sans incidence, normalement. Mais qu’ensuite un peu plus loin, on découvre des mois plus tard que quelque chose c’était passé. Et là j’ai vraiment plongé dans l’histoire.

On suit donc le périple en Irlande pour rechercher le conjoint soi-disant mort. Durant la lecture, les chapitres alternent donc entre Valence et l’Irlande. Thomas Lejeune réussit à bien nous décrire cette Irlande du nord, ses paysages, ses falaises qui vous donneront surement envie de les explorer. On découvre bien l’Irlande et même ses usages et coutumes (les noms irlandais c’est quelque chose ^^).

La fin

Vers la fin, j’étais confuse. On ne découvre toujours pas ce qui s’est réellement passé, la version du conjoint. Si c’est vraiment lui qui a poussé Valentine ou pas. On ne sait pas trop. Et quand on découvre l’identité de Hodman, j’ai été encore plus perdue.

Ce qui s’enchaîne ensuite est simplement invraisemblable. Et jusqu’à la dernière page, on est sùr que Valentine ne trouvera jamais ce qu’elle cherche.

Quand j’ai fermé le livre, je me suis dise que va t’il se passer pour eux ensuite ? Mais en fait les dernières phrases nous laissent aisément le deviner.

cropped pen 1 300x300 - Chronique d'auto-édition, "Renversant" de Thomas Lejeune

Alors si vous voulez aussi savoir si c’est vraiment son conjoint qui a poussé Valentine. Si vous voulez découvrir l’Irlande du Nord comme moi. N’hésitez plus à vous procurer le livre !

Series Navigation<< Chronique d’auto-édition « Pour te protéger » de Stéphane TinnerChronique d’auto-édition « ALIENOR » par Aurelien Grall >>
 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :