Vegan - Chronique d'auto-édition "Vegan Psycho" par Freeric Huginn

★★★★★

Résumé

Peut-on tuer par amour ? Chacun aura sa propre réponse. Mais dans tous les cas, cela semble être la croyance de ce psychopathe en apparence grand défenseur des animaux.

Néanmoins, jamais Vanessa n’aurait pensé que cette affaire allait autant chambouler sa vie. Quant à Valmont, quelle mouche l’avait piqué de faire appel à ce médium ? D’accord, ce tueur jouait depuis un moment avec leurs nerfs, à semer des cadavres partout dans la région sans laisser de traces, mais était-ce vraiment une raison valable ?

Car même si un homme sage a dit un jour : «Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde », entre une population ulcérée à deux doigts de se faire justice elle-même, des politiques et des journalistes motivés à faire choux gras sur leur dos, nos deux enquêteurs pouvaient‑ils se permettre de tout sacrifier sur l’autel d’un idéal ? Ce même idéal qui, peut-être, les avait déjà trahis…

Personnages: Vanessa, Valmont, Marco, Loïc….

 10.67 EUR le format broché sur Amazon

Ce que j'en pense

La couverture et le titre de Vegan Psycho m’ont tout de suite séduite. Voilà pourquoi j’ai demandé à Freeric  de la chroniquer et il a été assez gentil d’accepter cette collaboration.

Freeric Huginn l’auteur de ce roman incroyable, est un auteur indépendant français bien occupé. Il est passionné par le Tarot de Marseille et la littérature, et est formateur au sein d’une Association Chantier école.

Vous pouvez le contacter sur son blog d’auteur, ses pages Facebook et Twitter.

Je suis Vegan et toi ?

Etre vegan, ce n’est pas assez comme psychose ? Eh oui dans ce thriller policier, on suit une affaire auprès des inspecteurs de police Vanessa, Valmont et Marco.

Les inspecteurs vont devoir enquêter sur des meurtres très particuliers et flirter avec le milieu des vegans. Le roman nous parle donc de kidnapping, meurtres, végétalisme, lutte pour les animaux et autres trucs tarés de vegan.

Bien évidemment, je vous laisse deviner le lien entre ces différents éléments. Mais c’est vraiment riche en contenu et les meurtres sont bien décrits ( si vous aimez les trucs un peu trop gores ^^).

Nous suivons plusieurs personnages sans lien apparents entre eux. Les victimes, les enquêteurs et d’autres encore. Et c’est vraiment une bonne démarche de la part de l’auteur, j’avais l’impression de lire un film ahah. Il y a plusieurs scènes qui se déroulent au même moment, nous avons vraiment une vue d’ensemble.

 Le bouffer… J’ai été obligé… J’ai été obligé de le bouffer, je vous dis. Ce n’était pas ma faute ! Je l’ai bouffé. Je l’ai bouffé entier… Entier, misère de moi ! Je l’ai dévoré entier, je vous dis ! J’ai pas pu faire autrement. Faut me croire… Faut me croire, je vous dis ! J’ai pas pu faire autrement. C’était atroce… Atroce ! J’ai dû le bouffer ! Le bouffer entier, je vous dis… Entier ! […]

J’ai déjà dit que j’avais aimé les scènes de meurtres et de torture (petit instant de pure sadisme ahaha) ?

 
Alors c’est bon les légumes ?

Bien sûr que j’adore les légumes ! Tout comme la plume de Freeric.

J’ai vraiment apprécié le temps passé sur ce roman. Le langage utilisé est celui des policiers et Freeric s’en est bien sorti. Nous retrouvons bien la familiarité de ces derniers sans oublié le jargon scientifique pour les autopsies et les soins médicaux.

J’ai également beaucoup aimé les reportages des journalistes, la façon dont ils se comportent parfois en vautour et comment ils s’accaparent l’information sans l’accord des autorités.

De plus, j’imagine aussi toutes les recherches qu’il a dû effectuer sur le milieu des abattages et des fermiers. Tout comme pour décrire les scènes avec le meurtrier et ses proies (vous n’êtes un peu sadique Freeric ? ^^).

 
On est Vegan Psycho ou pas ?

Oui sans hésiter (je tiens à préciser tout de même que je ne suis pas extrémiste hein). J’entend par là que j’ai vraiment aimé ce livre, je l’ai dévoré en un jourSans parler d’un sujet qu’il aborde que j’apprécie particulièrement.

C’était vraiment captivant de suivre cette enquête. J’avais vraiment hâte de découvrir l’identité du meurtrier psychopathe.

Bon je dois avouer que la découverte de son identité m’a quand même laissé sur les fesses. Je ne m’y attendais vraiment pas, au point que j’ai relu les pages trois fois pour que ça rentre dans ma tête. Ce qui est une bonne chose, j’aime être surprise.

Par contre l’explication du pourquoi de ces meurtres ne m’a malheureusement pas convaincu. J’ai trouvé que ça été vite expédié et pas trop logique.

cropped pen 1 300x300 - Chronique d'auto-édition "Vegan Psycho" par Freeric Huginn

Cependant ce livre m’ a totalement conquise, c’est sûr que je le relirai un de ces quatre.

Si vous aussi, vous rechercher les livres bien sanglants, des enquêtes policières face à des tueurs un peu trop intelligents et psychopathes. Alors je ne peux que vous conseiller Vegan Psycho, vous ne serez pas déçu.

Vous savez que j’aime bien parler de livres, alors venez en discuter avec moi.

Je vous remet le lien pour vous procurer le livre.

A bientôt les futurs vegan !

 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :