As-tu une imagination débordante ?

single-image

Vous êtes vous déjà demander si vous aviez une imagination débordante, tellement que parfois vous vous transportiez dans d’autres dimensions ?

Bon retour sur le blog et bon début de printemps 😀 ,

Figurez-vous que l’idée d’écrire ce billet me vient du fait que j’ai fait un mauvais rêve. Oui je sais, je pourrais dire cauchemar comme tout le monde, mais non cela tenait plus du mauvais rêve que du cauchemar. Bien sûr ce rêve est le fruit d’une crainte réelle mais le reste vient aussi de mon imagination qui me joue des tours.

Maintenant vous voulez savoir ce qu’est ce rêve n’est-ce-pas ? Eh bien disons que j’ai une peur bleue des oiseaux et que je me faisais justement pourchassée.

 

Alors pourquoi parle-t-on d’imagination débordante ?

En fait avoir cette capacité à se faire des films surréalistes avec soi-même pour personnage principal est un “pouvoir”.

 

Bien évidement comme tout être humain sur cette terre, nous avons tous de l’imagination. Pourtant ce n’est pas tout le monde qui possède une imagination si vive qu’elle est capable de les transporter loin, très loin, voire trop loin.

http://gph.is/1cKMpDD

C’est vrai qu’en situation de crise, de stress et autres, on s’imagine toujours les pires scénarios qui soient.

Mais vraiment, certains d’entre nous ne s’arrêtent pas là. Non eux, même lorsqu’ils ne sont pas en état d’urgence, explorent bien leur cerveau pour se concocter un bon petit film pendant qu’ils attendent leur bus de 6h42 par exemple (cela rend l’attente moins longue apparemment).

Vous ais-je dis que je faisais partie de ces personnes-là ? Passons.

Avoir une imagination débordante c’est très bien en fait, cela nous stimule et booste. Elle permet également de s’évader, fuir loin de tout. Aujourd’hui je me rends compte que la lecture y est aussi pour beaucoup.

Cela contribue à développer son imagination. Je ne sais pas vous mais mes amis lecteurs et lectrices se reconnaîtront je pense.

Des études montrent également, que les personnes dans ce cas là sont des créatifs, des génies même (on peut parler de Picassso svp ?)

“Tu réfléchis trop Madie”

Dans mon cas par exemple, mon imagination me pousse à “me faire des films” et ça se traduira ensuite par toutes les fictions que j’ai envie d’écrire.

Chez d’autres leur imagination leur permet de dessiner, peindre, décorer, construire, écrire des scénarios, créer et entreprendre, enfin des tas d’autres choses. Tout ce que l’imagination nous poussera ensuite à faire découlera du fait que ce jour-là on s’est finalement dit “Pourquoi pas”.

 

Comme je l’ai lu récemment le seul problème avec ce pouvoir, c’est qu’il n’y a pas de bouton d’arrêt, et que ça pousse à un peu trop s’inquiéter.  Alors vous imaginez dans quel pétrin on peut se mettre souvent ?

6 Comments
  1. Alison MORNET 7 ans ago
    Reply

    Je suis tout à fait pareil ! quand je me fait beaucoup de films, par exemple j’imagine un attentat comme j’m’en sortirai ou si y aurai le feu, moi je lis pas beaucoup mais j’adore les dessins animés, les séries, films, les jeux de simulation, j’aime créer des personnages, leurs histoire, j’adore m’imaginer être plusieurs personnages, comme si j’étais une actrice, que j’avais plusieurs identités ! Ma série préféré c’est Once Upon A Time une série avec les contes de fée, j’arrive a imaginer mon pays imaginaire mais le mien avec sans les enfants perdus, juste des choses magiques, beaucoup d’avantages, fantastique, je peux m’imaginer entrain de manger un gâteau par exemple, je m’imagine plus mince, je m’imagine plus petite, plus grande, je m’imagine avec des pouvoirs, d’invisibilité, voler, je peux imaginer le goût d’un aliment, par exemple je pense à un oréo..j’ai le goût sur la langue comme si je mangeais, mon rêve c’est de créer un jeu de simulation, où les gens pourront créer leur propre personnage comme dans les sims mais plus en version film presque, comme les jeux en ce moment avec les images qui sont presque réelle, un jeu comme les sims avec des personnages versions film..mais un rêve trop irréaliste :/

    • Madie 7 ans ago
      Reply

      Wahou que de l’imagination effectivement. C’est formidable, je pense que c’est l’une des plus belles capacités que les humains peuvent avoir. Et moi aussi une de mes séries préférées c’est Once Upon A Time, marrant comme coïncidence non ^^ ?

  2. Giraud 6 ans ago
    Reply

    Il est vrai que je m’y reconnais !

    Un truc tout con, un simple trépied à traverse, un réveil et un bureau, suffit à me faire projeter dans tout une scène ! Parfois on me trouve à regarde quelque chose dans une posture bizarre !

    Hier soir, je regardais sous mon bureau avec la multiprise qui éclairait, il y avait des transformateurs et des câbles posés sur la planche qui reliait les deux parties du bureau, il y avait toute une ambiance ! Avec deux personnages assis sur la multiprise, en train de parler, j’avais la sensation d’être dans un jardin, une ville…

    Mais en plus de tout ce que je vais imaginer visuellement et auditivement, il m’arrive tout le temps, quand quelque chose m’inspire (c’est-à-dire tous les jours), d’avoir des sensations, des odeurs, des goûts qui s’y mêlent… Bien sûr, admettons qu’un goût de vanille me traverse la bouche dans l’imaginaire, ça va pas être clair comme si je mangeais vraiment de la vanille, c’est plus, profond, plus lointain, comme l’imagination visuelle, ça ne peut pas être clair comme vous et moi, mais c’est immersif, et clair dans ma tête entre autre, et pour le goût, clair dans ma bouche, mais pas dans les papilles directement ! (Bien que les odeurs parfois se mêlent réellement)

    Je pourrais vous parler de tant de moment inoubliable, mais entre autre, ça ne s’arrête jamais, et à mon sens, je ne trouve pas cela dérangeant bien au contraire !

    Ceci dit, cela ne m’empêche pas d’apprécier la réalité tout autant, (sans compter que c’est très souvent à partir d’elle que je crée, mais pas seulement, et puis, pas forcément).

    Le plus agréable, c’est que cela se mêle aussi à émotions, sensations, lorsque que j’écris une histoire, une scène par exemple, où que j’en imagine simplement une, à partir de la réalité, ou seulement dans ma tête, je ressens tout ! Les émotions, les ambiances, le moment, les personnages… Et tout ce que je vous ai cité plus haut, ça explose entre autre, mais avec cohérence.

    Bon bien sûr, je ressens aussi un beau ciel nocturne, ou un paysage, ou des jeux de lumière à leur juste valeur, et avec intensité ! Mais entre autre, j’ai trois monde, le monde réel, merveilleux et inspirant (même si il y a des faces sombres malheureusement), le monde semi-fictif (superposition de mon imagination avec le monde réel), et le monde complétement fictif !

    Aussi, lorsque je regarde une série, je peux vous assurer que je pars en exploration avec les personnages ! Sans compter que je me fais plaisir à observer tous les détails que l’on peut voir, et entendre ! Pour vous dire, dans un simple mot, il y a tout un univers qui en découle selon moi. Et ça me stimule tous les sens.

    Alors, je me fais plaisir à écrire des livres, des histoires, des scènes, au fil de la plume, je découvre petit à petit l’univers que je forme, même si il m’arrive souvent aussi de prévoir des scènes à l’avance, mais plus parce qu’il m’en vient à l’esprit quelque fois, lors de l’écoute d’une musique, où juste l’observation de quelque chose. Je me plais à faire de la musique, du dessin (je débute), de la photographie, et bien d’autre forme de création !

    Ceci dit tout cela ne m’empêche pas de rester lucide ! J’analyse beaucoup, moi, et ce qui m’entoure, voire même au delà, je réfléchis beaucoup à vrai dire, tout le temps, mais ceci dit, j’ai pu faire en sorte de ne plus me faire de scénario de psychose avant un événement, tel qu’un diplôme… Je me plais à faire des théorie, à analyser, à comprendre le fonctionnement de toute chose, tel que l’Univers et son fonctionnement de chaîne de cause à effet ! J’y prends du temps en tout cas.

    Fiction, et réflexion, je trouve que ça fait bon ménage, il suffit d’y mettre du temps, sans tout trop mélanger pour ne pas gâcher les expériences (même si bon, que je le veuille ou non, ça se mélange… Mais c’est pas réellement un problème !)

    L’immersion, c’est ce qu’il y a de plus important, je suppose, dans une expérience quelconque. Qu’elle soit d’analyse, d’imagination, ou de ressenti ! Une ambiance, ou un cheminement de pensée, l’immersion est importante !

    Quand bien même le cerveau s’occupe de pleins de choses en même temps, il y aura au moins une partie de nous, immergée !

    • Madie 6 ans ago
      Reply

      Effectivement, votre imagination va très très loin. Lorsque vous dites “Le plus agréable, c’est que cela se mêle aussi à émotions, sensations, lorsque que j’écris une histoire, une scène par exemple, où que j’en imagine simplement une, à partir de la réalité, ou seulement dans ma tête, je ressens tout ! Les émotions, les ambiances, le moment, les personnages…” : c’est tellement vrai et bon. Je trouve que c’est une faculté intéressante surtout lorsqu’on lit/écrit beaucoup. Les romans ne sont pas visuels comme les films, alors pouvoir visualiser les scènes de cette manière avec son imagination, c’est tellement important.

  3. Mimiloupiotes 5 ans ago
    Reply

    Je suis comme toi ! Bon..j’ai treize ans mais souvent je suis dans mes pensées et je rêve en étant réveillé ! Et franchement , moi , je trouve cela fabuleux ! Fabuleux d’explorer Dans notre imagination , de vivre des choses que personne n’aurais pus vivre ! Car chaque imagination est unique ! Il y as des gens leur imagination n’est pas assez forte , n’est pas assez instruite , pour être comme nous , pour rêvasser. Grâce a mon « imagination débordante » je crée une histoire . Et je pense même la représenter a la fin d’annee ! Je pense même que ça plairait a mes profs ! Un personne m’as dit que mon histoire était digne d’une série « netflix » alors que je ne regarde aucune série et maintenant, cette personne souhaite que je vienne avec elle au club « éloquence » un club que malheureusement je ne pouvais pas y aller car je ne mangeais pas au self , mais surtout, dans ce club, il n’y a que du positif , j’ai des amis dans ce club mais c’est également ma prof de lettres favorite qui gère le club . Donc je suis presser d’y aller !

  4. Lélé2007 3 ans ago
    Reply

    Moi aussi j’ai une imagination débordante, je n’ai que 14 ans mais je lis énormément. Au début, vers le CE1 c’était ma mère qui m’obligé à lire puis ça ma plus, je me suis mise à lire des livres plus grand, des romans ( le fantastique j’adore), puis du romantique, les années se sont écoulés et je lisait de mieux en mieux, de plus en plus vite, maman a arrêté de m’acheter des livres dès que j’en finissait un car au bout d’un moment ça coûte cher. Du coup je relisais les anciens, ce que j’avait déjà lu puis je les ais tellement relu que je les connaissait par coeur et au bout d’un moment ,quelques fois, quand je lisais, je m’arrêter et me mettais à imaginer ma propre histoire. Ca me plaisais car je m’imaginais les personnages, je modifiais les actions qui ne me plaisait pas trop, puis après je me suis mise à m’imaginer la suite de mes livres quand il n’y avait pas de suite ou même quand il y en a, je m’imagine leur vie plus tard, le noms de leur enfants, leurs métiers, leur maisons, leurs aventures…J’aime m’imaginer tout ça car les heures s’écoule vite, le souci c’est que quand je m’imagine une histoire je suis très expressive et des fois maman se moque de moi quand je regarde dans le vide, en souriant ou en prenant un air concentrée. Il y a aussi le faites que quand je m’imagine une histoire j’ai l’impression que ça se passe réellement, du coup je ne vois rien d’autres que la scène que je m’imagine, les paroles de mes personnages, leurs vies et je n’entends plus les autres. Ce qui est un inconvénient car des fois on me dit de mettre la table, d’aller chercher des choses mais je ne les entends pas du coup ça énerve maman qui trouve que je lit trop et que des fois, sur le plan social, c’est comme le téléphone, on reste dans notre coin. Sauf que là les amis ne sont pas derrière un écran mais dans notre imagination. C’est pratique quand on s’ennui, quand on n’a rien a faire. Pour les cours de français aussi, quand on doit imaginer une histoire et l’écrire, ça rapporte de bonne note, que ce soit d’ailleurs pour l’imagination mais aussi bien pour l’orthographe et le vocabulaire.

Leave a Comment Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may like

Quitter la version mobile