Écriture: #Sea Stories project - chapitre 2 (nouvelle) | Un mot à la fois - Un mot à la fois

Welcome back !

Yes j’arrive à tenir ma promesse pour cette deuxième semaine (danse de la joie^^). Eh oui, je vous dévoile le deuxième chapitre de ma nouvelle inspirée de l’événement Sea Stories.

La semaine dernière je vous présentais le tout premier chapitre avec un personnage clé. Mais aujourd’hui on change de décor et on embarque avec un autre personnage tout aussi important mais totalement différent du premier.

Je tiens à préciser que cette nouvelle fait partie d’un exercice pour améliorer mon style d’écriture, alors soyez indulgents s’il-vous-plait. Mais n’hésitez surtout pas à me faire des critiques constructives.

Merci encore et c’est parti !

A sea Story
2.Brady

 

Solide. Gazeux. Liquide. Eau.

Élément naturel. Représentation de la vie. Indispensable. Ressource inespérée.

Il savait bien que tous ces qualificatifs étaient justes. L’eau était essentielle à la vie. On le répétait assez souvent.

Océan. Mer. Fleuve. Lac. Rivière. Oasis. Étang. Piscine.

Non, il n’y retournera pas. Non, il ne la regardera plus. Non, il ne verrait plus sa beauté. Non, il ne la sentira plus. Non, non, plus jamais.

Il restera loin d’elle. Il ne l’approchera plus.  Il la fuira s’il le faut.

Elle n’était pas belle. Non, elle ne pouvait être magnifique. Elle était horrible, effrayante, dangereuse. Séductrice et impitoyable telle Méduse.

Laide, hideuse, épouvantable.

Comment pouvait-elle être si belle et tout aussi mauvaise ? Vicieuse. Non, plus jamais elle ne sera belle. Elle avait montré son vrai visage. Il ne se laissera plus berner, c’en était fini. Jamais plus il ne lui fera confiance. Il ne lui confiera plus rien.

« Tu peux chuchoter tes mots à la mer » disait-on. Ce n’était que des paroles en l’air. Elle n’était pas digne de confiance. Elle ne tenait pas ses promesses.

Plutôt mourir que se faire avoir une fois de plus. Au final cela revenait au même.

Il brûlera tout ce qui s’y rapportait, tableaux, maquettes, boules à neige, photos, dessins. La voir en peinture n’était plus possible. Jamais plus il ne l’aimera.

Il l’enfermera dans une boîte qu’il n’ouvrira plus. Elle sera abandonnée, livrée à elle-même. Elle ne reviendra plus le hanter.

A ses oreilles, on ne chantera plus ses louanges. Devant lui, on ne contera plus ses exploits. Il ne se laissera plus envoûter.

Elle sera bel et bien oubliée.

pen 1 150x150 - Écriture: #Sea Stories project - chapitre 2 (nouvelle) | Un mot à la fois

Et voilà ! Qu’en pensez-vous ?

A la semaine  prochaine pour le chapitre 3.

 

Et toi, tu en penses quoi?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :