Les études ça craint. Que vous soyez collégien, lycéen, étudiant ou encore en formation/reprise d’études, il y a forcément un moment où pendant vos études vous en aviez marre, vous vous ennuyer. Cela peut venir des cours, des professeurs, des élèves, du personnel de votre établissement etc… N’importe quoi.

C’est en pensant à cela que je me suis demandée ce qu’on pouvait faire pour améliorer voire changer cette situation. Ainsi donc je vous ai concocté ce petit guide de survie scolaire après vous avoir sollicité pour savoir ce que vous en pensez. J’ai reçu quelques réponses, que j’agrémenterai des “solutions” que j’ai trouvé.

J’ai donc posé cinq questions pour tâter le terrain :

  • Est-ce-que tu t’ennuies en cours ou tu en as marre ?
  • Qu’est-ce qui te soûle en cours ?
  • Que fais-tu pour ne pas mourir d’ennui
  • Et si le problème ne venait pas des cours ou des gens mais que tu t’ennuyais quand même, que fais-tu ?
  • A ton avis, que peux-t-on faire de fun pour mieux profiter de son temps à l’école

Alors que faire lorsqu’on est obligé de se rendre en cours mais qu’on est lassé ?

Tout d’abord un petit disclaimer : si jamais en appliquant ces méthodes vos résultats scolaires chutent, je ne saurai aucunement être tenue pour responsable.

1. Trouvez-vous une activité qui vous plaît et pratiquez-la ?

Vous me direz “je suis en cours, je ne peux pas”. Mais si vous pouvez ! Comment ? Eh bien commencez donc en pensée, rien ne vous y empêche. Pensez au moment où vous pourrez vous adonner à votre activité, planifiez ce que vous ferez ensuite.

Vous pouvez même prendre un bout de papier et commencer à écrire les idées qui vous viennent à l’esprit, c’est comme cela que j’ai commencé à écrire, en m’ennuyant en cours et en inventant des histoires délirantes dans ma tête et sur ma fiche bristol. Croyez-moi le cours passera plus vite et la journée aussi.

Bien sûr cela ne veut pas dire que vous ne devez pas suivre vos cours, loin de là, je ne vous encourage pas à être de piètres élèves, trouvez juste le bon créneau.

Par exemple :  “Je veux jouer à de la flûte en rentrant. Que vais-je donc jouer comme morceau ? Pourquoi pas Au clair de la lune, tiens pourquoi ne m’amuserais-je pas à écrire la partition ou à la personnaliser. Voilà je prends une feuille et je m’y mets !”

Vous voyez ce que je veux dire ?

2. Il y a un cours que vous appréciez en particulier ? Accrochez-vous !

Même lorsqu’on déteste cette institution qu’est l’école, il y a forcément un cours qu’on trouve intéressant, qu’on attend avec impatience, à moins que vous ne soyez le genre de personne qui déteste cordialement tous les cours, alors là je ne peux rien pour vous (non je plaisante).

Ce cours que nous aimons beaucoup, je me suis fait la réflexion est aussi le cours le “moins important” du cursus, vous savez celui qui a un coefficient ridicule, qui remonte à peine votre moyenne même avec un 18.

C’est triste mais c’est comme ça, ceux qui s’occupent d’établir le programme scolaire le savent et sont sadiques, vous et moi n’y pouvons rien. Toutefois, ce qu’on peut faire c’est que lorsque arrive ce cours, profitons-en, amusons-nous, soyons attentifs, participons. Cela mettra un peu de baume à nos cœurs aigris par cette jungle appelée école. Je peux vous dire que c’est ce que je fais et mes collègues vous le diront, je suis comme déchaînée.

3. Allez en cours pour vos amis et amusez-vous.

“Euh Madie tu te rends compte que c’est le contraire qui est vrai n’est-ce-pas ?” Oui je sais, ce que je dis n’a aucun sens. Mais vraiment, je vous le dis, ça marche.

Voilà le topo, lorsque votre formation est pourrie inintéressante, vous y allez quand même, par obligation financière, parentale, devoir civil ou encore pour les plus studieux, pour avoir bonne conscience. Alors si vous êtes obligé d’aller mourir d’ennui, pourquoi ne pas en tirer profit ?

Dans mon école, je connais quelqu’un qui comme toute ma promotion n’est pas épanoui en cours, mais il a toujours le sourire et la petite blague au bout de la langue. Je lui en aies fait la remarque, savez-vous ce qu’il m’a répondu ? “Mais Madie, je viens en cours pour mes potes, je m’amuse comme un fou”

Et dans le fond il a totalement raison, faites-vous des amis et passez du temps avec eux en cours. Vous pourrez vous motivés mutuellement, ou pas, certaines personnes, ensemble, sont juste des catastrophes mais là n’est pas la question, soyez des catastrophes ensemble si ça vous chante.

Une fois de plus, ceci n’est pas à prendre à la lettre bien entendu

4. Surfez sur le net

Je sais, j’entends vos soupirs, enfin j’aborde la vraie chose que la plupart des étudiants font vraiment en cours (merci les études supérieures pour les pc en cours).

Lorsque j’ai vu les résultats du sondage, 50% des participants le disent sans honte. Ils vont sur les réseaux sociaux lorsqu’ils sont en cours. Là vous pensez directement à l’incontournable Facebook (je suis télépathe je sais ^^), mais pas seulement, avez-vous remarqués le succès fulgurant de Snapchat ? Eh oui le fait d’être en cours n’empêche pas la prise de selfie et l’utilisation de filtres.

Vous avez votre portable avec vous ? Allez donc sur Facebook et profitez-en pour vous mettre à jour. Tant que vous y êtes, vous pouvez faire des recherches pour le prochain dossier à rendre (arrête Madie, ça ne te va pas de faire l’élève studieuse).

5. Quartier libre…

La dernière question du petit sondage était d’avoir des propositions sur ce qui pourrait améliorer les cours. On m’a dit “avoir des pauses toutes les vingt minutes”. Bien trouvé, et oui pourquoi pas.

D’autres suggestions des adorables participants qui ont pris la peine de répondre à cette question :

  • Avoir moins de théorie et plus de pratique en groupe
  • Des pauses toutes les 20min maybe… (ça marche avec certains professeurs apparemment)
  • Plus de cours interactifs et recruter des profs intéressants qui ne sont pas au bord du suicide. Étudier des trucs intéressants !
  • Cours interactifs

Il y a vraiment des personnes studieuses dites-moi ^^ (mais Madie il n’y a que toi qui ne penses pas à des solutions pouvant VRAIMENT améliorées les études)

Mais franchement faites ce qui vous chante, vous avez sûrement d’autres idées qui vous viennent à l’esprit outre toutes celles listées ci-dessus.

cela t’aide t-il à survivre?

Pour construire cet article, j’ai réalisé un petit sondage. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’y participer sur les réseaux sociaux ce n’est pas bien grave, il n’est jamais trop tard, dites-moi tout en commentaire, je pourrai voir ce que vous faites vous.

Si vous avez aimés mon petit starter pack de l’étudiant modèle ^^, aimez l’article.

 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :