Je réussis enfin à terminer un jeu vidéo grâce à Leslie Héliade

single-image

Découvrez vite la dernière chronique d’auto-édition ! Et cette fois, on s’intéresse à la plume de Leslie Héliade avec son troisième roman, La clé d’Oriane.

★★★★☆

Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d’une rupture difficile en s’adonnant à sa passion, les jeux vidéo en ligne. Mais lorsque le héros sort de l’écran, le virtuel se mêle au réel, la fantasy à la science-fiction, et tout est bouleversé…

Bien malgré elle, l’héroïne se trouve entraîné dans un thriller haletant qui fait hurler de rire à chaque page !

Personnages : Oriane, Serrure, Chloé, Xavier, Nicolas… 

Acheter

 

La clé d’Oriane : ce que j’en pense

Ça fait un moment que je n’ai pas donné un signe de vie. Mais si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que pas plus tard que la semaine dernière, j’organisais mon premier jeu-concours sur Facebook. C’est excitant et tout nouveau pour moi, mais là n’est pas la question.

Aujourd’hui je suis de retour avec une nouvelle chronique d’autoédition. Et c’est sur le troisième roman de Leslie Héliade, La Clé d’Oriane. Vous l’avez peut-être déjà lue ? Pour moi c’est une première et je ne peux que la remercier de m’avoir permis de le lire.

Leslie est une professeure certifiée de Lettres Classiques. Un peu globe-trotteuse sur les bords, elle a fait trois continents. Et actuellement en Australie, elle se consacre entièrement à l’écriture depuis l’année dernière.

Je vous laisse ses coordonnées, pour lui faire un coucou (ps : elle ne mord pas ^^) : son blog, ses pages Facebook et Twitter.

Maintenant, place à ce que j’en ai pensé.

 

Il était une Clé…

Dans ce roman, on rentre très vite dans la vie personnelle de l’héroïne, Oriane. Une dessinatrice de BD, fan de jeux vidéos et un peu gothique sur les bords. Dès les premières, nous la suivons dans ses problèmes de cœur.

Donc après une rupture assez dure pour elle, Oriane décide de se réfugier dans les jeux vidéos. Notamment un nouveau jeu que lui offre Chloé, sa meilleure amie en signe de consolation.

Et c’est à partir de là que tout commence. Très vite, notre héroïne devient accro à ce jeu, qui plus est de la réalité virtuelle. Elle a donc parfois l’impression d’y être réellement. Sans surprise en bonne fan, Oriane en oublie même de se reposer et délaisse son métier. En membre temps, jouer lui permet de ne pas ressasser sa rupture.

C’est donc comme ça, qu’un jour elle voit apparaître chez elle, un personnage du jeu. Il est tellement réel et ressemble en tout point au personnage, qu’Oriane pense qu’il est réel.

À ce point de la lecture, sachez que je ne souvenais plus du synopsis, j’ai donc été agréablement surprise. Ça me changeait de mes dernières lectures. Vous aurez donc compris que la vraie aventure commence à ce moment.

À savoir comment ce personnage pouvait être dans le monde réel ? Existait-il vraiment ? Comment le faire retourner dans le jeu ? Était-ce une hallucination ? Et j’en passe.

Oriane est donc celle qui va devoir l’aider dans ce sens.

 

… Et il y avait Oriane

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Oriane, assez différente des personnages féminins que je côtoie souvent dans mes lectures.

Elle est déterminée, assez sensible en même temps, drôle et inventive. Elle se retrouve souvent dans des situations cocasses. Si au début, elle est réticente à aider l’échappé du jeu, une fois qu’elle se fait à l’idée qu’elle n’est pas folle, elle s’investit totalement dans l’aventure.

Eh oui, au début Oriane pense halluciner et il y a de quoi. Parce que, surprise, elle est la seule à le voir, ce dont elle ne se rend pas compte tout de suite, vous imaginez donc comment elle parait ridicule en public. Et en plus, à la même période à cause de ses soucis, elle commence à prendre des anxiolytiques qui peuvent avoir des effets secondaires.

Par la suite, vous le découvrirez, elle se fait aider par d’autres personnages.

 

En fait La clé d’Oriane c’est un roman à suspense (sur l’avenir du personnage du jeu), de l’aventure, un peu de romance et de fantastique. Un beau mélange en somme.

Et puis, ce livre est aussi une grande première pour moi, car on plonge totalement dans l’univers du jeu vidéo. Pour une personne nulle à cela, pas même capable de terminer le premier niveau de Mario Karts (désespoir), j’ai vraiment accroché.

J’ai adoré découvrir ce monde d’une nouvelle façon. Pas seulement à travers Oriane, mais aussi le personnage du jeu. Il est assez naïf sur certains points, en pensant être dans le jeu

 

La Clé d’Oriane et de Leslie

Leslie, l’auteur réussi à nous faire plonger dans l’aventure avec les personnages très facilement. Et on se rend compte qu’elle s’est renseignée au préalable sur le sujet, pour captiver à ce point le lecteur.

Je ne m’y attendais pas vraiment (rappelez-vous j’ai volontairement décidé de ne pas relire le synopsis) et j’en suis loin d’être déçue.

Parce qu’elle nous parle de jeu-vidéo mais aussi de réalité virtuelle, de technologies avancées et même de transhumanisme, je me suis vraiment rendu compte de son travail de recherche. Et sa façon d’aborder les choses dans le roman, est très naturelle. Rien ne donne l’impression de tomber comme un cheveu dans la soupe. Tout est logique.

Une autre chose que j’ai aussi apprécié, a été de découvrir le métier d’Oriane, dessinatrice de BD.

Jusqu’à la fin, Oriane et le lecteur se demandent si elle a halluciné cette expérience. Parce que ce n’est pas évident pour elle de mettre de côté ces médicaments pris, avec ce qui s’est passé d’autre. On ne sait vraiment pas, mais bon moi j’ai décidé d’y croire, après tout chacun fait ce qu’il veut de son imagination avec les livres n’est-ce-pas ?

 

Et vous, avez-vous déjà lu un livre parlant de jeu vidéo ou êtes-vous simplement fan ? Dites tout de votre expérience en commentaire en bas. Et n’oubliez pas de vous procurez le livre pour qu’on en discute !

Ps. Partagez la chronique sur le web et parlez-en autour de vous.

À bientôt !

2 Comments
  1. Nisa lectures 3 ans ago
    Reply

    Je viens de poster ma chronique pour ce roman coup de cœur !

    Un autre roman adoré qui mêle le jeu (en réalité augmenté) et la réalité : ALE 2100 de Sophie G. Winner <3

    • Madie 3 ans ago
      Reply

      Je viens de voir le livre dont tu parles. Il a l’air intéressant, merci :). On a vraiment des goûts similaires

Et toi, tu en penses quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may like