eURYDICE - Chronique d'auto-édition "Le masque d'Eurydice" Patrick Ferrer

★★★★★

Résumé

« De l’une à l’autre des rives du Léthé, l’Enfer ne relâche pas si aisément ses proies. »

Elle avait disparu, sans laisser de trace, il y a bien des années. Il me disait qu’il avait oublié avoir été marié, que la balle qui avait perforé son crâne avait emporté ses souvenirs. Mais je savais qu’il me cachait quelque chose. Y avait qu’à voir toutes les cicatrices dont il refusait de parler. Ou la façon dont il vivait retiré du monde, hanté par de terribles secrets du temps où il travaillait pour les Renseignements. Avec pour seule compagnie la chienne perdue que j’étais.

Aussi, quand deux gars se sont pointés chez nous pour essayer de remuer le passé, j’ai compris qu’il se passait quelque chose. Que j’allais le perdre. Pour un fantôme, une femme dont il tentait désespérément de nier l’existence.

Mais je n’allais pas me laisser faire. Pas question de le voir me filer entre les doigts et détruire tout ce que nous avions construit ensemble. Et pour ça, j’allais devoir l’aider à démêler l’écheveau de ses souvenirs. Aussi terribles qu’ils soient.

Personnages: Chapelle , L’échalotte, Bouddah…  

2.99 EUR en format électronique sur Amazon

Ce que j'en pense

Quel magnifique roman ! En plus, je n’ai rien mérité pour l’avoir lu sinon que Patrick  ferrer a dû se dire que Le masque d’Eurydice  serait surement de mon gout. Et il n’avait pas tord !

Patrick Ferrer, l’auteur, n’en ai pas à sa première oeuvre. Il a d’abord publié en auto-édition Le baiser de Pandore en  2015, avant de le republier cette année avec une maison d’édition. Ensuite il a récidivé avec Le masque d’Eurydice que je vous présente aujourd’hui. En plus de ceux-là il a également publié des nouvelles et des contes fantastiques.

Vous pouvez suivre ses mésaventures sur son blog d’auteur et sur Facebook et Twitter.

Le masque d’eurydice

Dans ce roman noir, il est question d’un ex-espion disgracié qui a perdu sa mémoire suite à une balle reçue dans le crâne. Sauf que les choses ne s’arrêtent pas là. Malgré sa retraite forcée, le service des Renseignements lui court toujours après. Pourquoi on se le demande bien. Ils reviennent donc frapper à sa porte.

Et c’est là qu’on rentre dans un ensemble d’événements passés, de souvenirs de ce qu’il a vécut durant ses missions. Mais surtout le souvenir de son épouse. Parce que Chapelle, notre héros, a même oublié l’existence de sa bien-aimé.

A la lecture du résumé, vous vous êtes bien rendu compte que ça ne pouvait être Chapelle qui parlait, mais un autre personnage. Et il s’agit de la personne qui partage sa vie au moment de l’histoire. C’est donc de son point de vue que nous avançons dans le roman. Et je trouve que c’est vraiment bien pensé de la part de l’auteur que de laisser un autre personnage conté l’histoire du héros.

Mémoire et Faux-semblants

Le masque d’Eurydice est bien un roman noir, un thriller, mais pas seulement. Avec l’intervention des souvenirs, on entre aussi dans la psychologie. Et pas seulement celle de Chapelle, mais aussi celle des autres personnages dont un auquel nous n’aurions pas pensé.

De plus, le fait que Chapelle ait été marié dans le passé, plane comme une ombre sombre au dessus du couple qu’il forme actuellement avec la narratrice. Tout comme les Renseignements qui ne semblent pas vouloir les laisser vivre en paix.

Et puis, notre héros amnésique n’est finalement pas si amnésique que cela. Ce dont sa compagne se rend compte et cherche donc à démêler la part de vrai dans ce qu’il lui raconte et à découvrir les secrets qu’il enfuit.

Alors Patrick ferrer ?

Vous connaissez surement ce sentiment lorsque vous lisez un livre passionnant, sans attentes particulières que de découvrir comment les héros s’en sortent, et que là… Vous vous prenez une grosse claque !

C’est ce que j’ai ressenti. Dans le bon sens. J’étais pratiquement à la fin et c’est à ce moment que Patrick Ferrer décide de jouer avec mes nerfs. Je tombe sur une information à laquelle je ne m’attendais pas. Et bien évidemment, comme je suis ce que je suis, je met un moment à réaliser ce que je viens d’apprendre.

Parce qu’en réalité ce qu’on apprend, remet en cause toute l’histoire, enfin j’exagère un tout petit peu ^^. Et comme je ne me fait pas confiance, j’attend que le personnage concerné confirme mes doutes. Ce qui ne loupe pas.

Depuis le temps vous l’aurez compris je crois, j’apprécie énormément les retournements de situation surprises comme celui-là.

cropped pen 1 300x300 - Chronique d'auto-édition "Le masque d'Eurydice" Patrick Ferrer

Alors oui, Patrick Ferrer. Je suis définitivement conquise. Il a une belle plume, une belle façon de présenter les choses. En plus, comme le sujet est centré sur l’espionnage, on voit bien qu’il a fait les recherches nécessaires pour nourrir son histoire.

Et en ce qui concerne la psychologie des personnages, simplement magnifique. Les dialogues sont bien construits. A aucun moment il n’y a eu une scène, une phrase, un mot juste pour remplir la page. Tout était logique, bien assemblé.

Vous l’aurez compris, quand j’aime je le dis.

Si vous voulez me faire plaisir, lisez Le masque d’Eurydice ^^! Si vous êtes à la recherche d’un roman noir, vous ne serez pas déçu.

Pour rappel, vous l’avez à 2.99 EUR sur Amazon en format électronique.

Alors Lisez-le et revenez me donner vos impressions !

 

Toi tu en penses quoi?

%d blogueurs aiment cette page :